Le défi anti gaspi : Comment cuisiner écologiquement

Le défi anti gaspi : Comment cuisiner écologiquement

Aujourd’hui, nous sommes plus conscients que jamais de l’importance de la protection de l’environnement. C’est formidable de voir que le monde évolue dans la bonne direction pour réduire notre impact sur l’environnement et assurer un meilleur avenir. Les avantages d’une approche plus écologique de la vie sont énormes, à la fois à court et à long terme. Découvrons quelques mesures que vous pouvez prendre pour cuisiner écologiquement.

Choisir le bon équipement de cuisine 

La première étape consiste à regarder ce que vous utilisez pour cuisiner, plutôt que ce que vous cuisinez réellement. Si vous avez de vieilles casseroles et poêles usées qui mériteraient d’être améliorées, envisagez de les remplacer par des ustensiles de cuisine de qualité supérieure qui résisteront sur la durée.

Bien que les ustensiles de cuisine en acier inoxydable puissent être un peu chers, ils seront rentables à long terme, tant pour votre portefeuille que pour l’environnement, car vous n’aurez pas à remplacer régulièrement vos ustensiles premiers prix au fil des années. Considérez l’achat d’un ustensile de cuisine de qualité et garanti comme un investissement à vie qui vous aidera à cuisiner écologiquement.

Réduire les matières grasses pour cuisiner écologiquement

Une fois que vous avez choisi vos ustensiles de cuisine, nous pouvons discuter de la manière de cuisiner écologiquement avec vos ingrédients. Vous n’avez peut-être pas pensé à la toute première étape de nombreux plats : ajouter de l’huile ou du beurre dans la poêle avant d’y mettre quoi que ce soit.

Avec des poêles antiadhésifs de qualité, vous n’en aurez pas besoin du tout. Pensez à la quantité de matières grasses que vous économiserez lorsque votre poêle n’en aura plus besoin du tout. De plus, il s’agit également d’une solution saine pour la préparation des aliments, qui réduit votre consommation de graisses tout en vous offrant un repas délicieux.

Cuisiner selon les saisons

Un grand pas en avant pour passer au vert dans la cuisine est de savoir quels aliments frais sont de saison et à quel moment. Le fait que de nombreux supermarchés proposent des ananas et des citrouilles toute l’année signifie qu’ils sont importés, ce qui entraîne des kilomètres de transport inutile. Il est préférable de s’efforcer de cuisiner de manière saisonnière, locale et biologique, car non seulement vous réduirez votre empreinte carbone, mais vos aliments seront beaucoup plus frais et savoureux et vous aiderez les agriculteurs locaux par la même occasion !

Vous trouverez de nombreuses informations sur les produits de saison dans votre région en consultant rapidement Internet ou en discutant avec les vendeurs de votre marché local de produits frais.

Ne pas gaspiller pour cuisiner écologiquement

Il faut avoir en tête que les déchets alimentaires représentent 20 % des décharges du monde. Il existe de nombreuses façons simples de réduire vos propres déchets alimentaires à la maison. Commencez par n’acheter que ce dont vous avez besoin. Si vous achetez de grandes quantités de produits périssables que vous ne pourrez pas consommer à temps, ils finiront bien sûr à la poubelle ! Sinon, pensez à l’avenir et mettez ce que vous pouvez dans le congélateur pour l’utiliser pour vos prochains repas.

Il est également bon de penser aux emballages lorsqu’il s’agit de déchets alimentaires. Pour ceux d’entre vous qui aiment les boissons chaudes, pensez à acheter du thé en feuilles et évitez les dosettes et les capsules de café. Vous pouvez également ramener vos sacs lorsque vous faites les courses pour cuisiner écologiquement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.