Coût de fourchette
Le goût a-t-il forcément un coût ?

Cake legumes

Une ballade en montagne du côté de la Croix Fry au dessus de Manigod pour les connaisseurs de la Haute Savoie [c'est là que j'ai appris à skier à l'âge de 5 ans], et rien que des bonnes choses dans les sacs à dos… C’est fou comme les mets peuvent être savoureux en altitude après avoir crapahuté, vous ne trouvez pas ? Pour que le tableau soit complet, n’oubliez pas l’Opinel. Mine de rien le couteau des amoureux de la montagne et des piques-niques en tous genres existe depuis 1890 et est né dans une autre magnifique vallée : celle de la Maurienne en Savoie…

Cake aux légumes

Pour 6 personnes

Temps de préparation : 20 minutes

Coût : 1,04 euro

Ingrédients

  • 2 carottes coupées en petits dés : 10 centimes
  • 2 courgettes pelées coupées en petits dés : 25 centimes
  • 1 poivron rouge coupé en fines lamelles : 50 centimes
  • 150 gr haricots verts coupés en tronçons : 23 centimes
  • 4 œufs : 1,40 euro
  • 100 grammes de brebis râpé : 1,10 euro
  • 4 cuillères soupe lait
  • 4 cuillères soupe de ricotta : 1,40 euro
  • 1 sachet levure chimique : 10 centimes
  • 120 gr beurre ramolli : 1,20 euro
  • 20 gr de muscade râpée
  • sel, poivre

Préparation

Faites cuire les carottes et les haricots verts à l’eau bouillante salée 10 minutes, puis ajoutez les poivrons et les courgettes. Laissez encore 5 mn. Egouttez les légumes. Réservez-les.
Faites chauffer le lait avec la ricotta, puis ajoutez en remuant le râpé de brebis pour le faire fondre. Réservez.
Roulez les légumes bien égouttés dans les 2 cuillères de farine. Réservez-les. Allumez le four th 6 (180°).
Dans un saladier mélangez en battant bien le beurre et les jaunes d’œufs. Ajoutez progressivement la farine, la levure, du sel, du poivre, un peu de muscade et en filet la préparation à la crème. Introduisez les légumes à la préparation précédente, puis les blancs battus en neige avec une pincée de sel. Versez le tout dans un moule à cake bien beurré. Faites cuire 1 h. démoulez tiède.

Cake legumes 2

Epilogue

Merci à toi chère maman pour cette nouvelle recette saine et gourmande à la fois. Mention spéciale au petit Loic et à Juju qui ont marché comme de véritables petits montagnards. Fin prêts pour la prochaine ascension ? C’est promis, cette fois on emmènera une tonne de chips ;-)

Sans titre

De retour de mes montagnes et d’un dîner mémorable chez Aromatik dont je vous reparlerai bientôt ici même, je continue à croire au retour du soleil. Et ce, malgré une grisaille persistante. Alors je ne cesse de plumer mon maraîcher de ces merveilleux légumes de printemps et, de retour à la maison, je joue sur l’étonnant registre des associations de saveurs. Je reconnais que c’est parfois hésitant et pas toujours fructueux, mais là le résultat est tonique et me plaît beaucoup [autosatisfaction ON]. Et si, comme moi, vous vous demandiez pourquoi le wasabi devrait être strictement réservé aux suchis party, sachez que je l’utilise à présent comme un condiment et qu’il tient toutes ses promesses…

Pour 4 personnes
Comptez 15 minutes de préparation

Coût : 1,25 euros par personne

Ingrédients

  • 200 grammes de petits pois : 80 centimes
  • 200 grammes de fèves extra fines : 90 centimes
  • 200 grammes de pois gourmands : 75 centimes
  • 1 petite gousse d’ail
  • 80 grammes de feta  : 70 centimes
  • 60 grammes d’amandes entières : 70 centimes
  • 4 poignées de roquette : 50 centimes
  • 4 tiges de coriandre
  • 1 CC huile d’olive
  • 1 petite CC de wasabi en tube
  • 1 filet d’huile de noisette. Assaisonnement : 65 centimes

Préparation

Dans une casserole d’eau bouillante salée, faire cuire  les petits pois, puis les fèves et enfin les pois gourmands. Préparez un récipient d’eau froide et une fois cuits plongez-les simultanément pour stopper la cuisson et conserver leur couleur d’origine. Egouttez les légumes. Otez la pellicule des fèves. Dans une poêle antiadhésive, faites torréfier quelques minutes les amandes. A l’aide d’un hachoir électrique, hachez grossièrement la roquette, l’ail, les feuilles de coriandre, 1 CC d’huile d’olive et le wasabi. Commencez par une petite quantité de wasabi et goûtez. Rectifiez selon votre goût si besoin est. Réservez. Dans ce même hachoir hachez à présent grossièrement les amandes torréfiées. Dans une assiette, avec une fourchette, mélangez les herbes et les amandes à la feta. Réservez au frais.
Au moment de dresser, disposez les légumes au centre de l’assiette, assaisonnez-les avec un filet d’huile de noisette et émiettez sur le dessus la feta aux herbes.

IMG_3893

Dans l’Antiquité, les Romains préparaient le puls, un mélange de semoule d’épeautre et de fèves. Aujourd’hui, la polenta est principalement préparée avec de la semoule de maïs jaune. En Toscane, elle est rossa, faites à partir de farine de châtaigne, et dans le Frioul elle est bianca grâce au maïs blanc encore utilisé dans cette région. Il semble que ce plat rustique a survécu en s’adaptant aux nouvelles tendances… Avouons tout de même que certaines cantines scolaires s’obstinent à appeler polenta, un semblant de pâté pour chiens. J’ai un souvenir pitoyable et désespéré du menu polente de mon école primaire. Elle arrivait , peu ou pas salée, déjà figée, sans fromage, et on nous demandait d’avaler ça*… Il n’y avait décidément pas beaucoup d’amour dans ces plats, moi je vous le dis… C’est pourtant si simple de donner du goût à un bon produit… Et même pour 500 élèves, c’est encore possible. J’ai rencontré le cuisinier d’un collège dans la banlieue de Nantes, entouré de son équipe, qui commençait à éplucher ses légumes à 6 heures du matin pour réaliser un couscous maison. Et la vérité c’est qu’avec de la méthode, un savoir faire et beaucoup d’envie, ils y sont arrivés. Le couscous était excellent. Il croyaient simplement en ce qu’ils faisaient… ça arrive encore dans certaines cantines, mais dans certaines cantines seulement …

*Et après on va faire les étonnés quand les lycéens désertent leur cantine pour aller manger un menu hamburger juste en face [remarquez que le Mac Do choisit toujours très bien ses emplacements, question de stratégie commerciale.]

Mais revenons à notre polenta, car j’ai mis du temps à croire que je pouvais en réalité aimer ça, et pourtant, ces panissa ou galettes de polenta méditerranéennes ne m’ont pas déçues.

Galette polenta ter

Pour une vingtaine de galettes

Prévoir 3 heures pour le repos de la pâte

Coût : 5,25 euros

Ingrédients

  • 100 grammes de légumes grillés d’été coupés très fins (poivrons, tomates…) : 2,20
  • Basilic : 25 centimes
  • 125 grammes de polenta moyenne : 90 centimes
  • 4 tomates séchées : 80 centimes
  • 50 cl d’eau
  • Poivre 5 baies et sel
  • 50 grammes de Pecorino ou fontina (à défaut, du parmiggiano reggiano) : 1,10 euro
  • Huile d’olive

Préparation

Faites revenir les légumes une dizaine de minutes dans une sauteuse.

Coupez les tomates séchées en petits morceaux. Versez l’eau et le sel dans une casserole. Portez à ébullition puis baissez le feu. Versez la polenta en pluie, tout en remuant à l’aide d’une cuillère en bois. Remuez jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Ajoutez les tomates séchées, les légumes et le fromage coupé en petits dés. Poivrez et mélangez bien. Ajoutez un peu de sel si nécessaire.

Etalez entre deux feuilles de papiers sulfurisés, sur une épaisseur d’environ 1 cm.

Lissez la surface, laissez refroidir pendant 2 à 3 heures au frais. Détaillez la polenta à l’aide d’un emporte-pièce ou d’un verre

Faites dorer les galettes de polenta sur les deux faces dans une poêle avec de l’huile d’olive pendant environ 5 minutes.

Saupoudrez de basilic.

Se consomment tièdes.

Taboulé vitaminé

Ce taboulé est un trait d’union entre la saison froide et la saison chaude. Le sarrasin donne à l’ensemble une saveur marquée de noisette. Avis aux gens pressés : pas d’épluchage et c’est vite prêt, la graine cuit en dix minutes. Il se déguste bien frais avec une tranche de pain aux céréales toastée et un morceau de vieux comté. A la bonheur !

Pour 4-6 personnes

Coût : bon marché

Ingrédients

  • 1 pomelo et 1 orange en quartiers
  • 100 grammes de julienne de légumes bio (Picard)
  • 1 verre de boulgour
  • 1 verre de sarrasin
  • 1 avocat
  • ½ oignon rouge émincé finement
  • 2 CS huile d’olive
  • Le jus d’1/2 orange
  • Le jus d’1 citron vert
  • fleur de sel
  • Poivre 5 baies
  • Quelques feuilles de menthe ou de ciboulette

Préparation

La veille, faites décongeler les légumes au réfrigérateur. Le jour J, pressez légèrement les légumes et réservez-les. [NB : vous pouvez utilisez des légumes frais (carotte, cèleri, courgette à débiter en julienne).] Faites cuire le boulgour et le sarrasin dans un grand volume d’eau salée une dizaine de minutes. Égouttez et réservez au frais. Une fois la graine refroidie, ajoutez tous les ingrédients et mélangez. Rectifiez l’assaisonnement. Ajoutez quelques feuilles de menthe sur le dessus de chaque assiette ou de la ciboulette émincée finement. Servir bien frais.