Coût de fourchette
Le goût a-t-il forcément un coût ?

Le panier

Ce qu’il y a de bien avec le panier de légumes bio que mon Homme ramène à la maison chaque jeudi, c’est l’effet de surprise. On ne sait jamais sur quoi on va tomber, et ça, j’aime beaucoup. Première phase, et non des moindres, le chat tourne autour du panier pour apprivoiser l’intru. Deuxième phase, je me jette dessus avec quasiment la même excitation qu’à Noël au moment de déballer les cadeaux… Une petite voix me rappelle que ce ne sont « que»  des légumes… Oui, et alors, y’a pas de mal à se faire du bien moi je dis …

Poivrons longs

Aubergines

Tomates vertes

Sans oublier aussi dans le panier, une botte de mâche. Le tout pour 8,24 euros. Je découvre aussi de nouvelles variétés comme ces « aubergines rondes à oeufs» . Et comme il y a toujours des suggestions de recettes, voici ce que je m’apprette à faire ce soir pour que les tomates puissent confiturer toute la nuit…

Confiture de tomates vertes

Ce qu’il vous faut : 1 kg de tomates vertes, 400 g de sucre
1/2 citron non traité, 1/2 gousse de vanille

Ce qu’il faut faire : Couper les tomates et le citron en fines rondelles Mettre dans un récipient.
Couper la gousse de vanille dans sa longueur et gratter les grains. Ajouter la gousse et les grains de vanille dans le récipient. Ajouter le sucre. Couvrir et laisser macérer au moins 12 heures. Cuire à découvert pendant 20 à 25 minutes. La confiture prend une jolie couleur ambrée. Enlever la gousse de vanille et les écorces de citrons. Puis mettre en pots

A ce jour et après quelques semaines, je suis ravie d’avoir opté pour cette formule de panier bio des jardins de Marcoussis. Pour les fruits, c’est franchement plus casse tête. En ce moment, en région parisienne (autrement dit la banlieue de Paris, là où tout est plus cher qu’en province…), les pommes bios sont à 3,20 euros du kilo. J’ai encore du mal à me résoudre à acheter des fruits de saison à un prix pareil…même issus de l’agriculture biologique. Et pourtant, je sais que les pommes cultivées en conventionnel subissent jusqu’à 25 traitements et que les arboriculteurs sont les premiers touchés par des maladies neurodégénératives suite à une exposition répétée aux phytos (comme on les appelle communément dans la profession)… Moi, j’ai la chance d’avoir la possibilité de payer plus cher mes fruits. Mais comment font les couples qui gagnent 2 SMIC, c’est à dire 2000 euros nets pour faire vivre une famille de 4 personnes ? Ont-ils le choix ?

Panier

Voilà. J’y suis. Nous sommes allés récupérer notre premier panier vendredi. Je ne pourrai plus dire, « c’est pas évident de cuisiner des légumes cultivés localement.»  Pour l’heure, nous avons opté pour la formule du petit format. A l’usage, je verrai si cela nous suffit ou non. Les légumes sont présentés dans un sac en papier brun. Premières impressions au moment du déballage. Les légumes ont été lavés ! Et moi, qui m’attendais à retrouver un petit peu de terre… Certaines tomates sont très mûres et seront cuisinées le soir même. Une odeur très agréable de poivron et de soleil se dégagent du sac. En tout et pour tout, quatre variétés de légumes donc : les tomates, l’aubergine ronde, les poivrons allongés et un concombre le généreux. A première vue, ça parait peu, mais l’ensemble est cohérent, même si je ne suis pas décidée à les cuisiner en ratatouille. Je trouve que quelques herbes aromatiques -j’y reviens- auraient parfait le tout, mais dans l’ensemble je suis plutôt satisfaite.

Panier legumes

Combien ça coûte ? 8,24 euros pour ces légumes issus de l’agriculture biologique et cultivés par des hommes et des femmes pour qui ce travail est une nécessité. Les Potagers de Marcoussis constituent une véritable aventure humaine, liant un objectif social d’insertion d’hommes et de femmes à une activité concrète : le maraîchage. Le travail de la terre, la production de légumes biologiques sont des gestes authentiques et ancestraux qui permettent aux exclus de la formation et du système économique de reprendre pied. C’est aussi l’occasion de développer une solidarité territoriale réelle, une sorte de troc « Vous avez besoin de légumes, Ils, Elles ont besoin de travail… » palpable par l’adhérent-consommateur comme par la personne en insertion.

Si cela vous tente, sachez que les potagers de Marcoussis font partie du réseau Cocagne qui existe dans de nombreuses régions de France. Je ne manquerai pas de vous tenir régulièrement informés du contenu de mon panier, des découvertes comme des déconvenues ;)