Coût de fourchette
Le goût a-t-il forcément un coût ?

Soupe carotte

Il paraît que c’est l’automne. Je n’ai pas envie de le croire et je ne dois pas être la seule. Premiers frimas le matin au réveil et première soupe de la saison le soir venu. Enfant, je mangeais de la soupe de légumes 365 jours par an. A l’époque, j’étais encore très loin de me rendre compte à quel point c’était bon pour moi… La soupe est riche en nutriments essentiels et tellement agréable à manger  si tant est qu’on prenne un peu de temps pour la réaliser et qu’on laisse libre court à son imagination …

Pour 4 personnes

Coût :  70 centimes par personne

Temps :  1 heure, cuisson comprise

Ingrédients

  • 150 grammes de lentilles corail : 93 centimes
  • 6 carottes moyennes : 35 centimes
  • 1 échalotte dodue : 10 centimes
  • 2 gousses d’ail : 30 centimes
  • 1 bouillon de légumes bio (quantité selon la consistance désirée) : 20 centimes
  • 1 branche d’herbes aromatiques fraiches (coriandre ou basilic) : 25 centimes
  • 2 cuillères à soupe de lait de coco : 45 centimes
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 bonne pincée de colombo
  • 1 bonne pincée de curcuma
  • sel, poivre 5 baies et gomasio. Assaisonnement : 20 centimes

Préparation

Dans une grande sauteuse, faites revenir le colombo, le curcuma, l’échalotte et l’ail émincés dans un mince filet d’huile de tournesol. Ajoutez ensuite les lentilles sans cessez de remuer pendant cinq bonnes minutes. Pendant ce temps, épluchez les carottes et coupez les en morceaux assez petits que vous ajoutez au reste de la préparation. Faites revenir le tout à nouveau cinq bonnes minutes et mouillez ensuite avec le bouillon de légumes à mesure selon la consistance désirée au final. Ajoutez le laurier et l’herbe aromatique. Salez et poivrez. Laissez cuire à couvert une vingtaine de minutes. Vérifiez la cuisson. Retirez le laurier et la tige d’herbes. Mixez finement le tout. Ajoutez le lait de coco. Redonnez un coup de mixeur et rectifiez l’assaisonnement si besoin est. Au moment de servir, saupoudrez de gomasio (mélange de sel de mer non raffiné et de sésame).

Verrines corail

Je reste sur mes gardes avec les verrines. Souvent trop beau pour être bon. Et au moment de la dégustation, ça fait pschitt. A mon avis, il existe une règle d’or pour éviter les déconvenues : des saveurs  marquées et en petit nombre. Je comparerais l’assemblage d’une verrine à la mode. Il faut que le haut aille avec le bas ; que les goûts et les couleurs soient à la fois harmonieux et complémentaires. Voici deux conbinaisons que je réalise pour des apéritifs qui sortent de l’habituel -quoique grandement assumé- foie de morue parsemé de fleur de sel sur pain grillé…

Pour six verrines

Coût : 1,20 euros par verrine

Temps :  30 minutes

Ingrédients

  • 100 g de lentilles corail : 60 centimes
  • 1 oignon doux des Cévennes (à défaut deux échalotes) : 1 euro
  • 1 filet de crème de soja : 50 centimes
  • 100 grammes de Brousse AOC (fromage de brebis réalisé à partir du lactosérum) ; à défaut, utilisez une ricotta de bonne qualité : 1,90 euros
  • 1 petite cuillère à café de miel : 20 centimes
  • 1/2 bouquet de coriandre : 50 centimes
  • 1/2 cube de bouillons de légumes bio : 20 centimes
  • huile d’olive
  • sel
  • poivre 5 baies
  • pistaches salées concassées : 10 centimes

Ingrédients

Réalisez un velouté épais de lentilles corail. Faites revenir l’oignon doux dans un filet d’huile d’olive. Ajoutez les lentilles et faites revenir le tout à petit feu en remuant régulièrement. Salez et poivrez. Versez un bouillon froid de légumes bio à mesure. Laissez cuire à semi découvert. Mixez. Ajoutez un filet de crème soja. Le velouté doit être homogène.

Dans une poêle anti adhésive, faites toaster quelques minutes des pistaches salées grossièrement concassées. Réservez. Dans une assiette creuse, ajoutez à la Brousse un filet d’huile d’olive et le miel que vous mélangez vigoureusement à la fourchette. Salez, poivrez et ajoutez la coriandre ciselée préalablement lavée et séchée. Réservez au frais.

Le montage. Si vous avez une poche et une douille, alors pas de question à vous poser ; vous maîtrisez l’ouvrage. Pour les autres – dont je fais partie- mais Noël approche ;) vous pouvez utiliser un petit sac de congélation. Avec une paire de ciseaux, coupez la pointe et reproduisez le mécanisme de la poche. Efficace si on est minutieux. Et ensuite vous procédez au montage final. Il vous reste à parsemer le dessus de quelques pistaches.

Une variante

Vous pouvez remplacer les lentilles par de la courge butternut (la texture et le parfum de cette courge sont exceptionnels) et la crème soja par un trait de lait de coco. La brousse elle sera remplacée par une chantilly bien ferme dans laquelle vous aurez préalablement infusé un morceau de lard. Sur le dessus, des amandes torréfiées concassées.