Coût de fourchette
Le goût a-t-il forcément un coût ?

Panier

Voilà. J’y suis. Nous sommes allés récupérer notre premier panier vendredi. Je ne pourrai plus dire, « c’est pas évident de cuisiner des légumes cultivés localement.»  Pour l’heure, nous avons opté pour la formule du petit format. A l’usage, je verrai si cela nous suffit ou non. Les légumes sont présentés dans un sac en papier brun. Premières impressions au moment du déballage. Les légumes ont été lavés ! Et moi, qui m’attendais à retrouver un petit peu de terre… Certaines tomates sont très mûres et seront cuisinées le soir même. Une odeur très agréable de poivron et de soleil se dégagent du sac. En tout et pour tout, quatre variétés de légumes donc : les tomates, l’aubergine ronde, les poivrons allongés et un concombre le généreux. A première vue, ça parait peu, mais l’ensemble est cohérent, même si je ne suis pas décidée à les cuisiner en ratatouille. Je trouve que quelques herbes aromatiques -j’y reviens- auraient parfait le tout, mais dans l’ensemble je suis plutôt satisfaite.

Panier legumes

Combien ça coûte ? 8,24 euros pour ces légumes issus de l’agriculture biologique et cultivés par des hommes et des femmes pour qui ce travail est une nécessité. Les Potagers de Marcoussis constituent une véritable aventure humaine, liant un objectif social d’insertion d’hommes et de femmes à une activité concrète : le maraîchage. Le travail de la terre, la production de légumes biologiques sont des gestes authentiques et ancestraux qui permettent aux exclus de la formation et du système économique de reprendre pied. C’est aussi l’occasion de développer une solidarité territoriale réelle, une sorte de troc « Vous avez besoin de légumes, Ils, Elles ont besoin de travail… » palpable par l’adhérent-consommateur comme par la personne en insertion.

Si cela vous tente, sachez que les potagers de Marcoussis font partie du réseau Cocagne qui existe dans de nombreuses régions de France. Je ne manquerai pas de vous tenir régulièrement informés du contenu de mon panier, des découvertes comme des déconvenues ;)

panier legumes

De retour de Haute-Savoie, je vous présente mon panier de légumes pour la semaine. Il contient une scarole, des radis noirs, des radis roses d’hiver, un concombre (le Généreux, c’est son nom), des courgettes, des tomates (Cornu des Andes et Roma), ainsi que deux pots de confitures (prunes et groseilles). Quelle chance d’avoir des parents qui cultivent un potager ! Mais enfin, c’est tout de même à plus de 600 kilomètres. Comme je vous le disais ici même, j’aimerais pouvoir consommer une production locale de légumes. Pas facile, facile, mais je pense avoir trouvé.

Il ne s’agit pas d’une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP), même si le principe de culture, lui, est identique. Le Potager de Marcoussis, puisque c’est son nom, a pour objectif de permettre l’insertion de personnes en grandes difficultés sociale et professionnelle par la mise en place d’un chantier permanent de maraîchage biologique. Les légumes produits tout au long de l’année sont distribués sous forme de paniers hebdomadaires. Leur contenu varie bien évidemment selon les saisons et les récoltes. Coût de l’opération, adhésion comprise : 8,24 euros par semaine pour un petit panier. Et 14,75 euros pour un panier plus fourni.

Le 24 août, le panier simple contenait 1 pochon de tomates, 1 pochon de carottes, 1 botte de navets et le panier double 1 pochon de carottes, 2 pochons de tomates, 1 botte de navets, courgettes, aubergines, basilic. La semaine précédente : pommes de terre, fraises, poivrons, tomates, fèves, et chou. Il me reste encore une question à régler avant d’envoyer mon bulletin d’adhésion : panier simple ou panier double ? J’hésite…