Coût de fourchette
Le goût a-t-il forcément un coût ?

Cake legumes

Une ballade en montagne du côté de la Croix Fry au dessus de Manigod pour les connaisseurs de la Haute Savoie [c'est là que j'ai appris à skier à l'âge de 5 ans], et rien que des bonnes choses dans les sacs à dos… C’est fou comme les mets peuvent être savoureux en altitude après avoir crapahuté, vous ne trouvez pas ? Pour que le tableau soit complet, n’oubliez pas l’Opinel. Mine de rien le couteau des amoureux de la montagne et des piques-niques en tous genres existe depuis 1890 et est né dans une autre magnifique vallée : celle de la Maurienne en Savoie…

Cake aux légumes

Pour 6 personnes

Temps de préparation : 20 minutes

Coût : 1,04 euro

Ingrédients

  • 2 carottes coupées en petits dés : 10 centimes
  • 2 courgettes pelées coupées en petits dés : 25 centimes
  • 1 poivron rouge coupé en fines lamelles : 50 centimes
  • 150 gr haricots verts coupés en tronçons : 23 centimes
  • 4 œufs : 1,40 euro
  • 100 grammes de brebis râpé : 1,10 euro
  • 4 cuillères soupe lait
  • 4 cuillères soupe de ricotta : 1,40 euro
  • 1 sachet levure chimique : 10 centimes
  • 120 gr beurre ramolli : 1,20 euro
  • 20 gr de muscade râpée
  • sel, poivre

Préparation

Faites cuire les carottes et les haricots verts à l’eau bouillante salée 10 minutes, puis ajoutez les poivrons et les courgettes. Laissez encore 5 mn. Egouttez les légumes. Réservez-les.
Faites chauffer le lait avec la ricotta, puis ajoutez en remuant le râpé de brebis pour le faire fondre. Réservez.
Roulez les légumes bien égouttés dans les 2 cuillères de farine. Réservez-les. Allumez le four th 6 (180°).
Dans un saladier mélangez en battant bien le beurre et les jaunes d’œufs. Ajoutez progressivement la farine, la levure, du sel, du poivre, un peu de muscade et en filet la préparation à la crème. Introduisez les légumes à la préparation précédente, puis les blancs battus en neige avec une pincée de sel. Versez le tout dans un moule à cake bien beurré. Faites cuire 1 h. démoulez tiède.

Cake legumes 2

Epilogue

Merci à toi chère maman pour cette nouvelle recette saine et gourmande à la fois. Mention spéciale au petit Loic et à Juju qui ont marché comme de véritables petits montagnards. Fin prêts pour la prochaine ascension ? C’est promis, cette fois on emmènera une tonne de chips ;-)

Melanzane alla pizzaiola

Direction le sud. Cette recette est originaire de  l’île mythique, la plus grande de la méditerranée, j’ai nommé la Sicile. « Alla pizzaiola»  signifie que le plat a été cuit comme une pizza, c’est-à-dire au four, et abondamment garni de fromages et de tomates. J’avais déjà publié une recette de melanzane alla parmiggiana ; je récidive donc avec cette variante ma foi tout aussi gourmande. Ici, l’acidité du citron définit bien les contours du plat et permet de croiser les variétés de fromages. Les légumes utilisés dans cette recette viennent originellement d’ailleurs : les aubergines d’Inde, les poivrons et les tomates d’Amérique centrale ; il faut remercier ces marins forcément un peu fous qui parcouraient les mers des mois durant et ramenaient avec eux des denrées colorées qui piquaient la curiosité des botanistes, eux aussi du voyage…

Melanzane alla pizzaiola

Préparation : 30 minutes

Cuisson : 20 minutes

Coût : 1,10 euro par personne

Pour 6 personnes

Ingrédients

  • 3 aubergines longues ou 6 rondes : 2,20 euros
  • 3 tomates : 1,15 euro
  • 2 poivrons (une rouge et un jaune) : 60 centimes
  • 1 gousse d’ail
  • 150 grammes de feta : 80 centimes
  • 1/2 baguette aux céréales rassie : 60 centimes
  • le jus d’1/2 citron
  • Une dizaine de câpres
  • Huile d’olive
  • Pignons de pin
  • Parmesan
  • Poivre 5 baies
  • Basilic. Assaisonnement : 1,20 euro

Préparation

Lavez, essuyez et coupez les aubergines en rondelles de 1 cm d’épaisseur. Poudrez-les de sel fin et laissez-les dégorger pendant la suite de la préparation. Épépinez et lavez les poivrons. Faîtes légèrement toaster la baguette rassie puis réduisez-la en miette. Dans un saladier, mélangez les tomates coupées en dés, les poivrons émincés, l’ail, la feta émiettée, le jus de citron, les câpres, l’huile d’olive, le poivre et la chapelure maison. Rectifiez l’assaisonnement si besoin est. Préchauffez votre four à 180°C. Épongez les rondelles d’aubergines, puis disposez de la farce sur chaque rondelle. Parsemez de pignons, de basilic et de lamelles de parmesan. Enfournez pour une vingtaine de minutes. Servez chaud ou tiède.

Melanzane 2

Comme souvent il existe autant de recettes de melanzane alla pizzaiola qu’il y a de familles en Sicile. Si vous avez dans votre placard des anchois [de bonne facture], vous pouvez les ajouter à la recette, même chose pour le jambon cru. La re-découverte, c’est l’utilisation du pain rassi… Je fais aussi souvent en ce moment la panzanella (salade de tomates et de pain à l’ail)…

Entree 1

Molto simplice !  Le végétal se suffit à lui même, la quintessence du légume racine et puis c’est tout. Il fallait juste trouver une note sucrée pour équilibrer le piquant du navet, car même très jeune, il allume gentiment les papilles. Très occupée que j’étais à manier la mandoline, je me suis soudain rappelée que les abeilles produisent un nectar d’exception…

Pour 2 gourmands
Comptez 10 minutes de préparation

Coût : les légumes sont extraits de mon paniers bio, mais je dirais moins de 1 euro par personne…

Ingrédients

  • Une dizaine de radis
  • 2 navets
  • 1 CC d’huile d’olive
  • 1 CC d’huile de Cameline
  • 1 petite gousse d’ail
  • 1 pointe de couteau de miel
  • Fleur de sel
  • Graines de pavot

Préparation

Épluchez les navets. Préparez les radis. Lavez-les soigneusement. Coupez des lamelles très fines de radis dans une assiette. Procédez de la même manière dans une autre assiette avec le navet. Disposez joliment sur les assiettes de service. Dans un bol, mélangez les huiles, l’ail et le miel. Assaisonnez les légumes avec. Parsemez d’un peu de fleur de sel et de graines de pavot. Servez bien frais.

Entree crue 3

En dehors du fait -non négligeable par les temps qui courent- que l’on gagne un temps précieux en consommant les légumes crus, il existe un intérêt pour l’équilibre nutritionnel dont je vous avais déjà parlé . En réalité, manger de temps à autre certains aliments sans les faire cuire, permet de mastiquer davantage et de profiter pleinement et sans altération des vitamines, minéraux et autres enzymes bénéfiques pour la santé humaine.

Creme de feves 2

Ce que j’aime dans la cuisine thaïlandaise et indonésienne, c’est cette association incroyable de saveurs, ce petit goût incomparable d’ail frit caramélisé sur les bords. Pour cette recette de printemps toute douce et pas spicy du tout [ou si peu], j’ai eu -là encore- envie de retrouver ce petit goût de noisettes… So easy !

Pour 4 personnes

20 minutes de préparation

Edit du 18 août : il faut du temps pour ôter la pellicule des fèves, comptez en réalité 40 minutes de préparation au total.

Ingrédients

  • 400 grammes de fèves extra fines
  • 8 crevettes entières crues péchées en atlantique
  • 1 CS bombées d’ail
  • 1 CS sauce soja
  • 3 CC bombées de purée d’amande blanche ou 50 cl de lait d’amande déjà prêt
  • Huile d’olive
  • Huile de noisette
  • Piment d’Espelette
  • Cerfeuil ou amandes effilées
  • Sel et poivre 5 baies

Préparation

La veille au soir, faites décongeler les crevettes au réfrigérateur.

Plongez les fèves 5 à 6 minutes dans l’eau bouillante salée. Egouttez-les puis ôter la pellicule transparente. Pour obtenir un lait d’amandes, délayez la purée d’amande dans ½ litre d’eau. Mixez finement les fèves puis ajoutez le lait afin d’obtenir une texture veloutée. Salez et poivrez et mixez à nouveau. La texture doit être la plus fine possible. Réservez au réfrigérateur.

Décortiquez les crevettes. Prenez soin d’enlever le filament brun avec la pointe d’un couteau.

Au moment de passez à table, versez un filet d’huile d’olive dans une poêle ; ajoutez l’ail pour le faire frire et les crevettes. Salez et ajoutez une pincée de piment d’Espelette. Déglacez avec la sauce soja.

Versez la crème bien froide dans un bol et disposez les crevettes et l’ail frit sur le dessus ainsi qu’un trait d’huile de noisette sur la crème.

Suggestion de présentation : 1 brin de cerfeuil OU quelques amandes effilées et torréfiées quelques minutes à la poêle.

Je vous l’accorde, les crevettes pêchées en atlantique [le goût est incomparable avec la crevette d'élevage] et les fèves ne sont pas particulièrement bon marché. Mais cette petite entrée un chouilla distinguée peut être réalisée pour une occasion un peu spéciale…

Ah oui, j’oubliais, ce velouté peut se déguster chaud ou froid selon la période de l’année… La crevette, elle étant dans les deux cas cuite à la minute, donc servie bien chaude.

Taboulé vitaminé

Ce taboulé est un trait d’union entre la saison froide et la saison chaude. Le sarrasin donne à l’ensemble une saveur marquée de noisette. Avis aux gens pressés : pas d’épluchage et c’est vite prêt, la graine cuit en dix minutes. Il se déguste bien frais avec une tranche de pain aux céréales toastée et un morceau de vieux comté. A la bonheur !

Pour 4-6 personnes

Coût : bon marché

Ingrédients

  • 1 pomelo et 1 orange en quartiers
  • 100 grammes de julienne de légumes bio (Picard)
  • 1 verre de boulgour
  • 1 verre de sarrasin
  • 1 avocat
  • ½ oignon rouge émincé finement
  • 2 CS huile d’olive
  • Le jus d’1/2 orange
  • Le jus d’1 citron vert
  • fleur de sel
  • Poivre 5 baies
  • Quelques feuilles de menthe ou de ciboulette

Préparation

La veille, faites décongeler les légumes au réfrigérateur. Le jour J, pressez légèrement les légumes et réservez-les. [NB : vous pouvez utilisez des légumes frais (carotte, cèleri, courgette à débiter en julienne).] Faites cuire le boulgour et le sarrasin dans un grand volume d’eau salée une dizaine de minutes. Égouttez et réservez au frais. Une fois la graine refroidie, ajoutez tous les ingrédients et mélangez. Rectifiez l’assaisonnement. Ajoutez quelques feuilles de menthe sur le dessus de chaque assiette ou de la ciboulette émincée finement. Servir bien frais.