Coût de fourchette
Le goût a-t-il forcément un coût ?

Poivrons rouges

Chaque semaine, je concocte des petites boîtes repas pour le déjeuner. Et comme ça n’est pas parce qu’on mange sur le pouce, qu’on doit mal manger, je cogite un minimum. Je pense tout particulièrement au goût et donc au mariage des saveurs.  Sinon, on apprécie pas ce qu’on a mis du temps à préparer et la fois d’après on termine -au mieux- à la formidable cantine d’entreprise -au pire- devant le camion à pizzas en bas du bureau. Dans ce dernier cas, à la fin du mois, ça fait pour certains une vraie différence. Est-ce caricatural ? Je n’en suis pas si sûre ;) Mon idée, c’est de concocter des petites conserves de condiments quand j’ai un peu de temps. Le plus long biensûr, c’est d’éplucher les légumes, mais après ça va tout seul.

Coût : 2,10 euros pour une multitude d’associations

Temps : 10 minutes + 30 minutes de cuisson + 10 minutes de repos

Ingrédients

  • 500 de poivrons rouges (et jaunes pour encore plus de couleurs) : 1 euro
  • huile d’olive : 80 centimes
  • 2 gousses d’ail : 10 centimes
  • quelques feuilles de basilic : 20 centimes

Préparation

Préchauffez votre four à 200°C. Epépinez les poivrons en les coupant préalablement en deux ou trois dans le sens de la longueur. Enlevez bien les petites peaux blanches qui seraient indigestes. Lavez soigneusement les moitiés de poivrons. Séchez les. Mettez les au four sur le lèche frite. Au bout de quinze minutes, retournez les sur l’autre face et laissez encore au four un autre quart d’heure.

Eteignez votre four mais ne sortez pas les poivrons. Cela permet à la peau de commencer à se décoller. Au bout de dix minutes, vous pouvez alors facilement éplucher vos poivrons. Coupez la chair en filaments de deux centimètres de large. Passez sous l’eau le basilic, séchez le. Epluchez les gousses d’ail et mettez le tout dans un bocal propre et ébouillanté. Couvrez d’huile d’olive. Le poivron doit être totalement recouvert. Faites un deuxième bocal si nécessaire.

Conservez le quelques semaines à température ambiante. Une fois ouvert, je l’ai mis au réfrigérateur. Cela m’a permis d’utiliser dans mes plats une huile d’olive figée délicieusement parfumée. Le poivron mariné se marie à merveille dans des sandwichs avec du fromage de chèvre frais ou encore dans une salade de pâtes avec du parmesan…

Poivrons rouges 2