Coût de fourchette
Le goût a-t-il forcément un coût ?

Le panier

Ce qu’il y a de bien avec le panier de légumes bio que mon Homme ramène à la maison chaque jeudi, c’est l’effet de surprise. On ne sait jamais sur quoi on va tomber, et ça, j’aime beaucoup. Première phase, et non des moindres, le chat tourne autour du panier pour apprivoiser l’intru. Deuxième phase, je me jette dessus avec quasiment la même excitation qu’à Noël au moment de déballer les cadeaux… Une petite voix me rappelle que ce ne sont « que»  des légumes… Oui, et alors, y’a pas de mal à se faire du bien moi je dis …

Poivrons longs

Aubergines

Tomates vertes

Sans oublier aussi dans le panier, une botte de mâche. Le tout pour 8,24 euros. Je découvre aussi de nouvelles variétés comme ces « aubergines rondes à oeufs» . Et comme il y a toujours des suggestions de recettes, voici ce que je m’apprette à faire ce soir pour que les tomates puissent confiturer toute la nuit…

Confiture de tomates vertes

Ce qu’il vous faut : 1 kg de tomates vertes, 400 g de sucre
1/2 citron non traité, 1/2 gousse de vanille

Ce qu’il faut faire : Couper les tomates et le citron en fines rondelles Mettre dans un récipient.
Couper la gousse de vanille dans sa longueur et gratter les grains. Ajouter la gousse et les grains de vanille dans le récipient. Ajouter le sucre. Couvrir et laisser macérer au moins 12 heures. Cuire à découvert pendant 20 à 25 minutes. La confiture prend une jolie couleur ambrée. Enlever la gousse de vanille et les écorces de citrons. Puis mettre en pots

A ce jour et après quelques semaines, je suis ravie d’avoir opté pour cette formule de panier bio des jardins de Marcoussis. Pour les fruits, c’est franchement plus casse tête. En ce moment, en région parisienne (autrement dit la banlieue de Paris, là où tout est plus cher qu’en province…), les pommes bios sont à 3,20 euros du kilo. J’ai encore du mal à me résoudre à acheter des fruits de saison à un prix pareil…même issus de l’agriculture biologique. Et pourtant, je sais que les pommes cultivées en conventionnel subissent jusqu’à 25 traitements et que les arboriculteurs sont les premiers touchés par des maladies neurodégénératives suite à une exposition répétée aux phytos (comme on les appelle communément dans la profession)… Moi, j’ai la chance d’avoir la possibilité de payer plus cher mes fruits. Mais comment font les couples qui gagnent 2 SMIC, c’est à dire 2000 euros nets pour faire vivre une famille de 4 personnes ? Ont-ils le choix ?

5 commentaires à “Des news du panier”

  • vero a dit:

    Les fruits Bio sont chers partout,en province on peut trouver des gens qui ont quelques arbres dans leur jardin et qui commercialisent leurs pommes sur le marché.Ce n est pas bio mais naturels.,Depuis que j ai vu le film « Nos enfants nous accuseront» je me pose les meme question avant d acheter des fruits surtout ceux d été :est ce bien raisonnable?

  • So a dit:

    @Vero : privilégier le local et le naturel plutôt que la certification bio, je suis à 300% pour. Le pb c’est qu’il n’y a presque plus de petits poducteurs ici … J’ai vu le film de JP Jaud (il est d’ailleurs en train d’en tourner un second…) et ça m’a aussi bcp fait réfléchir…

  • Mary a dit:

    Si tu veux des carottes fraiches, quelques pommes savoureuse, et un morceau de potiron du jardin, passe me voir, ils t’attendent (mais pas trop tard car après ils s’abiment vite…).

  • Nane a dit:

    et bien dans notre cas, je vais au marché, je vise les petits producteurs grenoblois, parfois je vais chez les bios … je prends le plus local et le moins traité possible, d’autant que j’ai commencé à faire des purées pour Arthur !

  • So a dit:

    @Mary : on part en we vendredi, mais merci pour ta proposition alléchante
    @Nane : privilégier le local, c’est l’idéal en région mais ici c’est franchement plus compliqué… Des baisers à Arthur ;)

  • Ajouter un commentaire