Coût de fourchette
Le goût a-t-il forcément un coût ?

Lac_Annecy_Semnoz_Laurent Francini

J’ai rejoint mes montagnes… plus précisément mon frère aux pieds des montagnes. Il n’y a rien à faire, lorsqu’on habite Paris, l’appel du large est plus fort que tout. Dès que j’ai une occasion de filer, je monte dans un train. Cette fois, la raison est particulièrement excitante… Aromatik est sur le point d’ouvrir ses portes… A quoi ressemble l’ouverture d’un restaurant ? Pas n’importe lequel, vous l’aurez compris, puisqu’il s’agit de celui de mon frère ! Chef de cuisine à Paris depuis une dizaine d’années dans de prestigieuses maisons telles le Lucas Carton, il a décidé de sauter le pas. A l’âge de dix ans, il connaissait déjà l’intitulé de son métier. « Plus tard, je serai pâtissier, chocolatier, glacier» … Les choses se sont affinées avec le temps, les mets salés ont pris toute leur place, mais le goût et les saveurs sont restés ses maîtres mots. Je vous conte dès demain -et en détails- les étapes de l’ouverture… Là, je cours, je vole, je file prendre mon train…

4 commentaires à “Restaurant Aromatik à Annecy, acte I”

  • AL a dit:

    Alors on souhaite à ton grand frère de s’amuser, de régaler les Annéciens et les amoureux de vos biens belles montagnes… Promis, on passera une tête et des papilles curieuses dès que possible.
    On pense à vous ;-)

  • Mary a dit:

    Quelle chance tu as de faire un tour dans ces belles montagnes ! et puis, c’est formidable le lancement d’un rêve comme celui que caressait ton frère depuis tant d’années… nous lui souhaitons que du bon au sens propre comme au sens figuré, mais surtout au sens gustatif du terme. Et nous aussi, sitôt que l’on aura l’occasion, nous irons gouter…. Amitiés.

  • Mercotte a dit:

    belle nouvelle, et ça va être où exactement , je suis curieuse, annecy c’est tout près de Chambéry et es gourmands aiment déjà y aller !

  • So a dit:

    @AL : Merci AL ! ça a été sportif ;)
    @Mary : « Dans la vie, il faut avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue pendant qu’on les poursuit»  ;)
    @Mercotte : Oui, ça n’est finalement pas très loin de chez Laurence Salomon, disons 5 minutes à pieds et depuis chez Laurent Petit que nous conaissons bien, disons un petit 1/4 d’heure en vélo. Merci Mercotte ;)

  • Ajouter un commentaire