Coût de fourchette
Le goût a-t-il forcément un coût ?

IMG_0314

Il annonce son arrivée en faisant tinter une cloche. J’ai d’abord cru qu’un temple tibétain s’installait non loin de chez moi. Même résonance. Et puis, non, je l’ai vu arrivé avec son attirail. Il faisait étape devant chaque immeuble et sonnait la cloche pour signifier sa présence. J’ai trouvé cela étonnant. Peut-être parce que je n’ai pas l’habitude de voir un rémouleur en bas de chez moi. Peut-être aussi parce que ce monsieur a une belle histoire. Je ne sais pas. Je suis allée chercher mes couteaux. Ceux que j’hésitais à mettre définitivement de côté. Avouez qu’un couteau qui ne coupe pas, c’est gênant. Il les a d’abord observés. Puis, tout en s’exécutant, il s’est mis à me raconter un petit bout de son histoire.

Remouleur

Il s’appelle René. A soixante quinze ans, il sillonne toujours les routes. La faute à une maigre retraite en perspective m’a-t-il expliqué. Le mécanisme ingénieux qui lui permet d’aiguiser les couteaux a été mis au point par son grand-père. Le même qui lui a appris le métier il y a de ça cinquante ans. C’est un ancien lit de bébé à barreaux associé à un système de chaîne de vélo monté à l’envers. Incroyablement astucieux.

IMG_0312

Cela m’a coûté dix euros. Au delà du plaisir d’utiliser à nouveau des couteaux en état de marche, j’ai eu le plaisir d’échanger avec René sur le métier d’artisan et la société d’hyper consommation. Et dire que j’avais failli acheter des couteaux neufs…

Rémouleur : artisan, généralement ambulant, qui aiguise les instruments tranchants

5 commentaires à “Une rencontre…”

  • Mary a dit:

    C’est drôle ton histoire; nous en parlions récemment et regrettions de ne savoir vers qui nous tourner pour affuter nos couteaux… nous avons une pierre à fusil, mais c’est finalement assez insuffisant… Je ne savais pas que ce monsieur passait dans notre région….

  • So a dit:

    @Mary : Il revient lui et sa famille chaque année dans le coin à la fin août …

  • mamie caillou a dit:

    encore un métier disparu !!!! dommage

  • AL a dit:

    Quand j’étais petite il y en avait un qui passait régulièrement où nous habitions. Nous nous disions nous aussi il n’y a pas si longtemps que ce genre de métier n’existait plus tellement… mais c’est sympa de savoir que si et quel plaisir de lire un petit bout de son histoire ;-)

  • vero a dit:

    Trop bien,ils peuvent aussi affuter les ciseaux de couture,on pourrait peut etre t envoyer nos couteuax l année prochaine!

  • Ajouter un commentaire