Coût de fourchette
Le goût a-t-il forcément un coût ?

Je cuisine au gaz. J’aime bien pouvoir compter sur une certaine réactivité en matière de cuisson. D’aucuns me diront que leur plaque vitro font des merveilles, n’empêche moi, j’ai toujours eu un peu de mal à m’y habituer. Je dois certainement manquer de fluide, parce que mes doigts ripent systématiquement lorsqu’il s’agit d’augmenter ou de baisser la puissance. Alors, je m’énerve, je perds du temps et je me dis que j’aime décidément beaucoup les bruleurs de ma plaque. Sauf, quand il faut la nettoyer après une tempura partie explosive. Tout le monde le sait -sauf moi- le jus des crustacés et l’huile bouillante ne font pas bon ménage.

 Avant

Quelques petites et grosses éclaboussures plus tard, lorsqu’il a fallu nettoyer vite et bien, j’ai degainé l’arme absolue. Hop hop hop comme dirait l’autre… Regardez le résultat après un seul passage. Pas mal non ?!

Après

L’arme en question est écologique et bon marché en plus de ça. Elle a tout pour plaire. Je vous la présente propre et sèche

Microfibre

Mouillée, elle fait des miracles. Le fabriquant explique : « Les microfibres – puisque c’est bien de cela dont il s’agit- nettoient et prennent soin de vos affaires -je confirme- Elles s’utilisent juste avec de l’eau, sans produit ménager et sont lavables en machine jusqu’à 95°C» . En quelques mots, il s’agit d’une fibre textile très fine (association de polyester et de polyamide) dotée de capacités d’absorption exceptionnelles. Sèche, elle retient les poussières. Humide, elle emprisonne les graisses. La microfibre ayant une surface de contact plus importante que le coton, elle permet donc d’économiser du temps et des efforts : pas besoin d’effectuer plusieurs passages sur la surface. Lorsqu’on sait qu’en France, on utilise plus de 100 millions de litres de produits chimiques par an qui sont rejetés dans les égouts, ça fait réfléchir…

Après2

J’attire votre attention sur les différentes textures vendues ça et là. J’ai testé plusieurs marques de micro fibres et la plus efficace, je l’ai trouvée en hard discount, chez Lidl, produit libre AquaPur. N’ayant pas conservé le ticket de caisse, je déroge à un des principes de base de coût de fourchette ; celui de vous renseigner sur le coût des produits. M’enfin, d’après mes petites recherches, la durée de vie de ce bout de tissu est de deux années. L’achat devrait donc être rentable…

2 commentaires à “Les détergents ont du souci à se faire !”